Installez un beau bassin de carpes Koï

28

Les carpes Koï sont des poissons d’ornement très appréciés en Asie du Sud-Est. On peut en trouver de différentes couleurs (blanches, noires, rouges, orange, bleues, jaunes, etc.) pour orner un bassin extérieur. Outre le fait d’être très belles à observer, les carpes Koï sont aussi facilement apprivoisables par les humains. Elles n’hésitent pas à se laisser caresser ou à manger dans vos mains. Ces poissons d’eau douce peuvent atteindre les 90 cm à l’âge adulte et vivent en moyenne entre 18 et 25 ans, même si certaines atteignent les 70 ans lorsque les conditions sont favorables à leur développement. Plusieurs conseils sont à suivre pour installer un bassin de carpes Koï dans votre jardin.

Le matériel indispensable pour votre bassin

Pour que vos carpes Koï vivent et se développent en toute sénérité, il est nécessaire de leur offrir un environnement adapté et bien entretenu. Pour les élever, vous aurez notamment besoin d’un grand bassin ou d’un étang extérieur. Ce dernier doit être d’une profondeur minimale de 1,50 m, car elles doivent pouvoir se cacher au fond de la vase pendant l’hiver. Il faut également éviter de les mettre dans un aquarium en intérieur, puisqu’elles ont besoin d’un volume d’eau important, environ 1 mètre cube par adulte. Même si vous les achetez petites, gardez en tête qu’elles vont grandir.

Les plantes sont idéales pour filtrer et dépolluer l’eau, mais les carpes peuvent les utiliser pour se nourrir. Il est donc préférable d’opter pour des petits paniers flottants qui protégeront les plantes des carpes. Complétez le tout avec un filtre puissant, un chauffage et un filtre UV-C. Vous pourrez trouver par exemple sur ce site tous les éléments nécessaires pour créer votre bassin. Optez par ailleurs pour un emplacement ensoleillé. Les plantes serviront à protéger vos carpes de la chaleur estivale. L’eau doit aussi respecter certaines caractéristiques :

  • pH entre 7 et 8,5,
  • taux de nitrate inférieur à 50 mg/litre,
  • taux de nitrites inférieur à 0,1 mg/litre,
  • taux d’ammoniac inférieur à 0,1 mg/litre,
  • taux de carbonate de calcium entre 100 et 300 mg/litre.

De plus, vous devez veiller à la température de l’eau, qui influence l’appétit de la carpe Koï. Avec une température élevée, elle a tendance à manger beaucoup, tandis qu’en dessous de 6 °C, elle ne mangera pas du tout, car elle entre en semi-hibernation.

matériel bassin carpes Koï

Comment choisir vos carpes Koï pour votre bassin ?

Une fois votre bassin prêt, il ne reste plus qu’à choisir vos poissons. On distingue plusieurs variétés courantes :

  • le Kohaku, une carpe Koï japonaise blanche avec des taches rouges,
  • le Taisho-Sanke, qui est blanc avec des taches noires et rouges,
  • le Showa-Sanshoku, noir avec des taches rouges et blanches,
  • le Tancho, très apprécié, qui est une carpe toute blanche avec une unique tache rouge sur le sommet de la tête, représentant le drapeau japonais,
  • le Koromo, de couleur bleu, blanc et rouge,
  • la carpe Ki, avec une couleur noire et des taches blanches,
  • le Karasugoi, entièrement noir,
  • le Kinginrin, blanc et bleu-gris métallisé.

Il est toujours préférable d’opter pour des carpes Koï en parfaite santé. Pour vous en assurer, vous pouvez vous fier à leurs caractéristiques physiques et à leur comportement. Une carpe en bonne santé présente une grande bouche et une colonne vertébrale bien droite. Elle aura également une grande nageoire, ainsi que des ouïes fermes. Elle doit nager activement au lieu de se cacher en permanence au fond du bassin. Il faut aussi s’assurer de sa provenance pour éviter qu’elle ne contamine votre bassin. Pour savoir si vous êtes face à un carpe Koï mâle ou femelle, vous devez vérifier sa forme.

Le mâle est de forme allongée tandis que la femelle est plus large au niveau du ventre. De plus, cette dernière un orifice génital en forme de T. Celui du mâle, quant à lui, est en forme de I. Votre carpe Koï peut également être hermaphrodite. Pour les distinguer, il faut idéalement sortir le poisson de l’eau. Si en pressant légèrement son ventre, un liquide blanc en ressort, c’est que vous êtes en présence d’un mâle. S’il est transparent, c’est qu’il s’agit d’une femelle. Faites par ailleurs attention au nombre de pensionnaires. Il est recommandé d’avoir 1 mètre cube d’eau minimum par carpe Koï. De plus, elle grandit rapidement. C’est pourquoi vous devez soit adapter la taille du bassin, soit limiter le nombre de poissons.

installation bassin carpes Koï

La nourriture des carpes

Les carpes ont l’avantage d’être omnivores à tendance herbivore. Elles sont ainsi assez pacifiques et ne s’attaquent pas à d’autres poissons lorsqu’on leur donne à manger. Elles vivent très bien en groupe, que ce soit avec la même ou une différente espèce. Elles mangent parfaitement les aliments adaptés aux poissons de bassin, ce qui facilite l’alimentation de plusieurs espèces qui cohabitent. Si elles peuvent se contenter de végétaux, elles ont tout de même besoin de 20 à 30 % de protéines dans leur alimentation.

Pour les nourrir, vous pouvez ainsi prévoir des plantes comme les nénuphars. Des vers et des larves d’insectes constituent également de bonnes idées. Si vous ne disposez pas de ces derniers, choisissez des aliments qui flottent et qui sont riches en protéines animales et végétales. Pour vous assurer de leur bonne santé, il est aussi recommandé de les nourrir à des heures fixes. Veillez par ailleurs à bien doser la quantité de nourriture distribuée en fonction du nombre d’individus dans votre bassin. Enfin, en hiver, il n’est pas nécessaire de les nourrir, car elles hibernent. Elles vont alors se cacher dans le fond du bassin, parmi la vase. Elles y seront au chaud et pourront y passer l’hiver à l’abri des variations de température.

L’entretien régulier de votre bassin de carpes Koï

Pour le bien-être de vos pensionnaires, il faudra bien entretenir votre bassin, et ce, de façon régulière. Il est ainsi nécessaire de retirer les feuilles mortes pour éviter qu’elles ne pourrissent au fond du bassin. Si vous ne le faites pas, l’eau peut devenir de plus en plus acide et des algues peuvent se former. Vous pouvez utiliser une épuisette pour la surface et un aspirateur spécifique pour nettoyer le fond. Il est également recommandé d’éviter de vider totalement l’eau de votre bassin. Cela risquerait de perturber l’équilibre et le bien-être de vos carpes. Il vous suffit de retirer quelques litres, que vous pouvez remplacer par la suite par de l’eau propre. Enfin, nettoyez régulièrement les filtres de votre bassin.