Jardin exposé aux vents : quelles sont les solutions ?

0
66
Jardin exposé aux vents

Aujourd’hui, bien aménager son jardin est une idée qui séduit de plus en plus de personnes, à l’heure où nous projetons à peine de sortir des vagues de confinements successives. En effet, avoir un jardin est pour certaines personnes un moyen sûr et écologique de faire des économies tout en étant bien chez soi. D’autres s’adonnent à cette activité pour le plaisir d’admirer une belle vue depuis le confort de leur canapé. Toutefois, aménager un jardin surtout lorsque celui-ci est exposé aux vents est un sacré défi si l’on souhaite en profiter comme il se doit. Les vents violents peuvent en effet lui être néfastes, et ce, à différents niveaux. Heureusement, il existe aujourd’hui des solutions pour pallier le problème et protéger de façon efficace son jardin. Quelles sont-elles ?

Disposer un brise-vent ou un brise-vue

Le brise-vent est un dispositif dont le rôle principal est de protéger votre jardin des effets néfastes du vent. Le brise-vue quant à lui présente le double avantage d’abriter vos cultures et votre jardin, et de constituer une barrière efficace contre le regard des curieux.

Quel que soit votre choix, il est important que les matériaux utilisés pour la construction de ces dispositifs n’entravent pas totalement le passage du vent. Non seulement cela n’arrêtera pas le souffle du vent, mais en plus une telle construction pourrait créer un peu plus loin, une zone de tourbillons.

Les clôtures habillées

Certains jardins sont entourés d’une clôture. Celle-ci ne constitue cependant pas toujours la solution la plus efficace pour protéger le jardin. C’est en cela que l’installation d’un brise-vue peut être efficace.

On distingue différents types de brise-vue. Vous trouverez notamment sur les sites de vente spécialisés à l’instar de National Clôture, des brise-vue en toile tissée, naturels ou synthétiques. N’hésitez pas à vous renseigner sur les avantages et inconvénients de chaque dispositif afin de choisir celui qui protégera mieux votre jardin.

Il faudra par ailleurs, pour faire votre choix, tenir compte du degré d’occultation de l’équipement. Les brise-vue naturels de type canisse ou les tressés synthétiques sont ceux pour lesquels vous pouvez opter si vous souhaitez obtenir une occultation totale.

Certaines personnes souhaitent protéger leur intimité tout en ayant la possibilité de voir à travers le dispositif. Si tel est également votre cas, privilégiez les brise-vue tressés, ceux en PVC ou en canisse naturelle. Dans le cas où vous rechercheriez une occultation légère, le treillis synthétique ou la canisse naturelle apparaît comme un choix judicieux.

brise-vue

Les haies brise-vent

La haie végétale est en termes de brise-vent l’une des meilleures solutions qui se présentent à vous. De façon générale, elle vous permet de créer une zone à l’abri du vent sur une longueur qui est 10 fois supérieure à sa hauteur. Autrement, vous avez la possibilité de créer un espace protégé de 30 mètres de long avec une haie haute de 3 mètres.

Soulignons qu’il existe différents types de haies. Votre choix dépendra principalement du style que vous souhaitez mettre en avant dans votre jardin. Pour faire ce choix, vous devrez prendre en compte plusieurs aspects.

Le type de végétaux

Certaines personnes, pour optimiser la protection que doit assurer la haie se tournent vers celle qui est uniquement constituée de végétaux persistants à l’instar des feuillus et des conifères. L’idéal si vous êtes intéressé par cette option serait de créer une haie composée d’un mélange de plusieurs espèces de plantes persistantes et caduques. Le photinia, le cyprès de Leyland, le genévrier ou encore le laurier-rose sont entre autres les végétaux qui peuvent composer votre haie brise-vent.

Il est par ailleurs conseillé d’opter pour ce type de haie uniquement lorsque les végétaux cultivés dans votre jardin sont majoritairement frileux et doivent être protégés même en hiver.

Le type de haie

L’autre aspect qu’il importe de prendre en compte est le type de haie qui peut être libre ou taillée. Dans le premier cas, les arbres, arbustes ou plantes sont taillés annuellement et individuellement. En conséquence, les végétaux gardent leur forme naturelle.

Quant aux haies taillées, elles le sont de façon géométrique. L’avantage ici réside dans le fait que vous avez une meilleure maîtrise des dimensions que peuvent avoir les végétaux.

L’agencement

Pour la création de votre haie végétale, vous devez également tenir compte de l’agencement des végétaux. Si votre jardin est suffisamment grand pour accueillir plusieurs lignes de végétaux, n’hésitez pas ! Une telle disposition garantit en effet plus de profondeur, et par conséquent, une meilleure protection contre le vent.

Les haies constituées de plusieurs lignes constituent la solution la mieux adaptée en termes d’esthétisme. D’une part, elles vous offrent la possibilité de créer un joli dégradé de végétaux. Il vous suffit pour cela, de placer sur les premières lignes, les plantes de petite taille et sur les suivantes, les plantes de plus grande taille.

Les haies de plusieurs lignes vous permettent d’autre part de créer un espace qui sera à la fois fleuri et éclatant de couleur tout en bénéficiant de la protection offerte. Vous pouvez en effet, placer en premières lignes des végétaux fleuris.

Soulignons que les haies de plusieurs lignes ne sont pas les seules qui peuvent être conçues. Pour ceux d’entre vous qui n’ont pas un grand jardin, une haie avec juste une ligne de végétaux est la solution la mieux adaptée. Pour optimiser la protection, assurez-vous que ceux-ci sont bien alignés.

haies brise-vent

Les treillis et claustras

L’autre possibilité qui s’offre à vous si vous voulez protéger votre jardin des vents violents est le panneau de bois. Qu’il ait été construit par vos soins ou acheté dans le commerce, il importe que le dispositif soit ajouré. Vous éviterez ainsi que le passage du vent soit totalement obstrué.

Au nombre des panneaux de bois ajourés que vous retrouverez sur le marché, on distingue les modèles avec des lames inclinées et ceux qui sont tressés en matière synthétique ou naturelle. Dans le premier cas, le modèle peut être ou non réglable. Il a également l’avantage d’être plus résistant. En raison des lames qui le constituent, le risque que le dispositif soit arraché en cas de fortes rafales est considérablement réduit.

Les treillis sont quant à eux, un dispositif sur lequel vous pouvez faire pousser des plantes grimpantes. Ils sont toutefois peu efficaces face aux fortes rafales et peuvent tout au plus limiter une petite brise.

Les grillages habillés

Les grillages sont également des équipements qui peuvent avoir des propriétés protectrices. Pour cela, il faudra qu’ils aient été habillés. Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour cet habillage. Vous pouvez d’une part avoir recours à une solution végétale notamment en optant pour une haie, une brande de bruyère ou des plantes grimpantes.

Il est également possible de construire un grillage avec des occultant-artificiels. Certains modèles se présentent sous forme de lames en bois tandis que d’autres sont en PVC.

Pailler les plantes

Protéger vos cultures des effets du vent est une solution qui pour plus d’efficacité doit s’accompagner de plusieurs autres mesures. Il est notamment primordial de pailler vos plantes, surtout lorsqu’une grosse tempête s’annonce.

Retenez en effet que la principale conséquence des fortes rafales sur votre jardin est le dessèchement du sol. Malheureusement, un sol desséché est une terre qui est pauvre en nutriments. Il est peu probable que les végétaux que vous y planterez se développeront normalement.

C’est pour éviter cela que le paillage avant la tempête est recommandé. Ce paillage organique enrichira considérablement vos sols.

Arroser efficacement

Arroser vos cultures leur permettra d’être solidement ancrées dans le sol afin de résister aux rafales. Notez cependant qu’il existe différentes techniques d’arrosage qui ne sont pas toutes efficaces pour permettre à vos plantes de résister aux vents violents.

L’idéal serait ici d’opter pour un arrosage généreux, mais peu fréquent. En d’autres termes, il faudra espacer les arrosages tout en veillant à chaque fois, à apporter suffisamment d’eau aux plantes.

Ainsi, vos cultures seront bien obligées de s’enfoncer plus profondément dans la terre afin de puiser l’eau dont elles ont besoin pour leur croissance. Ainsi, dans une relation de cause à effet, les racines seront plus développées, ce qui va accroître la résistance des plantes face aux vents.

Pailler les plantes

Tuteurer les plantes pour lutter contre le vent

Le tuteurage des plantes est également une solution qui peut être envisagée pour assurer leur protection dans les zones venteuses. Assurez-vous ce faisant d’opter pour des attaches en caoutchouc pour éviter de blesser les végétaux.

Pensez aussi à placer le tuteur face aux vents dominants pour plus d’efficacité et de stabilité. Il est important que celui-ci soit installé profondément dans le trou de plantation.

Si les plantes à tuteuriser sont des plantes grimpantes, l’idéal pour les supporter serait de faire un treillage. Une pergola, une clôture en bois ou un arceau peuvent ici parfaitement convenir. Dans le cas des plantes vivaces ou annuelles, les tuteurs qui peuvent se fondre dans les massifs sont ceux qu’il faudra privilégier.

Ce qui pourrait ici convenir est la création d’un réseau de tuteurs autour de ces plantes de sorte à soutenir le massif entier. Pensez à relier les tuteurs entre eux par une ficelle.

Élaguer les arbres

L’élagage des arbres est une opération qui consiste à les débarrasser de certaines de leurs branches. Les branches basses, celles qui sont trop abîmées ou longues, les ramures trop touffues, ou le bois mort sont notamment ces parties qui seront découpées. Autrement, celles-ci risquent de se briser à la moindre tempête, ce qui peut entacher la structure des arbres.

Il est par ailleurs important d’élaguer les arbres au bon moment. Évitez par exemple de le faire lorsque les températures sont extrêmes (lorsqu’il fait trop chaud ou trop froid). L’élagage nécessite la prise en compte de plusieurs autres facteurs. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Bien choisir les plantes à cultiver pour résister au vent

La culture de certaines plantes est plus conseillée que d’autres lorsque vous résidez dans une zone venteuse. Retenez toutefois que les plantes qui sont résistantes aux vents froids peuvent ne pas l’être aux vents salés, par exemple.

Plantes à cultiver dans les régions menacées par les vents froids

Dans la famille des persistants, le pin nain des montagnes, le pin silvestre et le buis sont des végétaux qui ont une grande résistance face aux vents froids. Il en est de même pour la plupart des bruyères et du Phyllostachys aureosulcata. Il s’agit du bambou à rainures dont les tiges jaunes ont la particularité de se teindre en rouge au printemps.

Vous pouvez également choisir de garnir votre jardin avec des plantes caduques. Dans ce cas, le bouleau, le peuplier tremble ou le Ginkgo biloba sont les végétaux vers lesquels il faudra vous orienter.

plantes à cultiver

Plantes à cultiver dans les régions menacées par les vents chauds

Pour résister aux vents chauds, l’osmanthe constitue dans la famille des persistants le meilleur choix que vous puissiez faire. Il en est de même pour le berbéris épine-vinette qui est de plus, une plante qui saura colorer votre jardin. Vous pouvez également pour un effet plus coloré, planter des œillets et des saxifrages dans votre jardin.

Si vous êtes à la recherche d’une plante qui constituera à la fois une haie et un massif de vivaces ou d’arbustes, le millepertuis est le choix le mieux adapté. Les amateurs d’arbustes à fleurs quant à eux, peuvent se tourner vers l’amélanchier, l’arbre à perruques ou le cognassier du Japon. Par ailleurs, cette dernière variété à l’instar du sorbier domestique produit des fruits que vos enfants ne pourront qu’apprécier.

Autres précautions

En plus de ces quelques mesures, quelques autres précautions doivent être prises pour préserver votre jardin lorsque vous vivez dans une zone à vent fort. Il faudra par exemple que vous surveilliez les annonces météorologiques. Dans le cas où des vents violents seraient annoncés, il vous faudra surélever vos plantes qui sont cultivées en pot. Vous pourrez les installer le long d’un mur.

Par ailleurs, les plantes ne sont pas les seuls éléments du jardin qu’il faudra protéger. Les chaises, tables, les salons de jardin et autres aménagements extérieurs devront être rangés à l’intérieur.

Assurer la protection de votre jardin lorsque celui-ci est exposé aux vents n’est pas une tâche impossible. Mais en tenant compte des quelques astuces susmentionnées, vous allez y arriver.