Monter un mur en parpaing dans les règles de l’art

84

Guide pour monter un mur en parpaing dans les règles de l'art

Le parpaing est un matériau très plébiscité. En effet, il est utilisé pour réaliser plusieurs travaux de construction tels que la réalisation des murs porteurs, des murets et même des cloisons. Il s'affiche aujourd'hui comme une solution appropriée pour de nombreuses raisons. Tout d'abord, vous avez la facilité de montage. Ensuite, il y a son côté esthétique et son caractère économique. Il faut cependant souligner qu'en dépit de tous ses avantages, notamment le premier évoqué, l'utilisation du parpaing pour réaliser d'un mur demande le respect de certaines normes. Voici comment monter un mur en parpaings.

La réalisation de la fondation et le tracé de l'emplacement du mur

La fondation est l'une des étapes les plus importantes dans les travaux de construction. C'est en effet elle qui assure solidité et robustesse de la bâtisse. Ainsi, avant de monter un mur en parpaing, la réalisation d'une fondation est indispensable. C'est dans cette dernière que le fameux mur en parpaings sera ancré afin de lui assurer une meilleure résistance. Pensez également à disposer des aciers verticaux à chaque extrémité du mur, mais également des aciers verticaux intermédiaires à chaque 3 m. Cela permettra de renforcer la solidité de la construction.

Après la réalisation de la fondation, délimitez l'emplacement du mur en parpaing. Pour le faire, il est recommandé d'utiliser un cordeau et des piquets en bois. Les piquets devront être installés à chaque extrémité du mur puis reliés avec le cordeau. Il est important d'être rigoureux à cette étape de la réalisation car elle déterminera la stabilité de la structure.

La préparation du mortier et la pose de la première couche

L’étape de préparation du mortier est très importante pour un meilleur rendu. Celui-ci devra être homogène et bien pâteux. Aussi, la quantité de mortier à préparer est définie par la surface du mur en parpaings.

Vous aimerez aussi :  5 idées de couleurs pour repeindre un meuble en bois

Après avoir fini la préparation, étalez-le à l'intérieur de la surface délimitée avec le cordeau. Cependant, il faut veiller à ce que le mortier soit bien étalé avec une épaisseur de 2.5 cm.

La pose de la première rangée de parpaings et des suivantes

Une fois le mortier bien étalé à l'intérieur de l'emplacement délimité, posez une première rangée de parpaings. Ladite pose devra débuter par l'une des extrémités. Utilisez les parpaings d'angle. Ils se démarquent des autres par leur moitié creuse qui favorise le passage des barres en aciers de chaînage verticaux. Ensuite, poursuivez la pose en respectant un espacement de 15 mm entre chaque parpaing. Finalisez cette étape en utilisant une truelle pour remplir les joints verticaux de mortier.

Étalez ensuite une nouvelle couche de mortier d'environ 15 mm sur la première rangée de parpaings montés. Commencez par déposer la deuxième rangée de parpaings. Cependant, un décalage entre les joints est nécessaire. Une fois de plus, il est important de surveiller le positionnement horizontal et vertical.

La vérification régulière du positionnement et la pose des ferraillages verticaux

Pensez à vérifier l'horizontalité et la verticalité de la construction à chaque étape. Pour ce faire, un niveau et un fil de plomb sont indispensables. Pour contrôler l'horizontalité, placez le niveau dans les deux sens. Il s'agit des sens longitudinaux et transversaux. Quant à la verticalité, le fil de plomb fera l'affaire.

Par ailleurs, utilisez les ferraillages verticaux pour mieux raidir la construction. À la fin du montage du mur en parpaings, passez les armatures en acier vertical dans les parpaings d'angle. Après cela, préparez du béton et coulez-le sur l'installation afin de la rigidifier.

Vous aimerez aussi :  Comment adapter le portail au terrain ?

La réalisation des ouvertures et des arases

La réalisation des ouvertures dépend du type de mur qui est érigé. Toutefois, si le mur doit avoir des fenêtres, l'utilisation de parpaings de linteau est nécessaire. Ces derniers sont en fait des blocs en forme de U disposés en horizontale. Ils ont la particularité de recevoir des armatures métalliques. Ainsi, pour réaliser ces ouvertures, il faut préparer un fond de linteau avec un bastaing. Une fois qu'il est posé, vérifiez qu'il est au bon niveau avant de procéder à l'assemblage des parpaings en U. Après cette réalisation, il ne restera plus qu’à couler le béton et à placer le ferraillage horizontal.

À la fin du montage du mur en parpaings, procédez à la réalisation de l'arase. Cependant, étant donné que le mur n'est pas encore solide, il est recommandé d'attendre environ 7 jours afin qu'il durcisse. Pour un meilleur rendu et surtout pour préserver l'intégrité de la construction, il est conseillé de recouvrir le mur d'une bâche. Il en sera de même si la construction doit s'étaler sur plusieurs jours.

L’arase est la dernière étape dans le montage de votre mur. Il permet de corriger les éventuelles erreurs qui ont été faites au cours de la construction. Pour effectuer cette réalisation, faites un coffrage périphérique en installant des planches sur la partie supérieure des derniers blocs de parpaings. Coulez ensuite du béton en prenant soin de faire une répartition uniforme avec une truelle, jusqu'à atteindre le niveau d'arase. Pour terminer, utilisez une règle pour lisser l'arase, puis laissez durcir le béton coulé.

Voilà, vous savez désormais comment monter mur en parpaing comme un véritable professionnel.