Comment créer son mur végétal maison?

0
316
mur végétal d'intérieur

Vous adorez les murs végétaux et vous aimez tout particulièrement les plantes ? Découvrez comment réaliser votre propre mur végétal d’intérieur en 3 étapes !

Étape 1 : Mise en place du cadre végétal

Le principe d’un cadre végétal c’est de permettre aux plantes de pousser à la verticale. Il servira de support de culture.

Optez de préférence pour un cadre robuste avec un espace libre à l’intérieur. Pour notre part, on vous conseillera le tasseau en bois classique. Pour la mise en place de votre cadre, pensez d’abord à visser les tasseaux dans le mur au moyen de chevilles adaptées. Notons que les chevilles seront choisies en fonction de la matière de votre mur.

N.B : pensez à laisser un petit espace pour permettre au mur de respirer. La difficulté au niveau de la pose du cadre sera le conduit d’eau intégré dans le cadre pour éviter les fuites. Ce conduit à circuit fermé est destiné à l’arrosage des plantes. Un système simple serait de placer un réservoir d’eau relié à une pompe en bas du cadre. La pompe sera pour sa part intégrée dans le cadre muni de petits trous pour l’arrosage des plantes. Afin de simplifier ce processus, il vaut mieux prévoir deux couches sur le cadre.

– Une couche de feutre géotextile et

– Une couche de sac à texture capillaire afin de permettre à l’eau de mieux circuler dans le cadre.

Le système est exactement similaire au fonctionnement d’un système d’arrosage hydroponique. Pour ce qui de la nourriture destinée aux plantes, elle arrive par le biais des nutriments contenus dans l’eau du réservoir. Si vous n’avez la possibilité d’installer la pompe, optez pour un mur végétal artificiel qui ferait tout aussi bien l’affaire.

Étape 2 : la végétalisation du mur

La végétalisation de votre mur constitue la deuxième étape de votre travail. Pour un mur végétal intérieur réussi, vous pouvez choisir un peu de tout, même les plantes de sous-bois tropicales. Les fines fleurs que l’on vous recommandera seront entre autres le philodendron, les calatheas, les fameuses fougères…

Après, l’essentiel à retenir sera de respecter certaines règles :

  • L’emplacement des végétaux : évitez autant que possible de placer les plantes à grandes feuilles tout en haut de votre mur végétal. Elles pourraient cacher les autres plantes sur la durée.
  • L’équilibre entre les plantes : il est important de respecter l’équilibre naturel des plantes afin de leur permettre de se développer à leur propre rythme. Les fougères auront naturellement plus gourmandes en lumière.

Veillez à faire de petites entailles (si ce n’est déjà fait) sur les poches du mur. C’est là que vous placerez au fur et à mesure vos plantes vertes dont vous aurez préalablement coupé les racines. Gardez tout de même en tête qu’il est préférable d’enlever la terre, pour ne garder que leurs racines. Ainsi, vous gagnerez plus de place dans les poches du mur végétal.

Étape 3 : La partie éclairage du mur végétal

Un éclairage LED de 100 watts devrait largement suffire pour éclairer vos plantes. Comptez une moyenne de 12 heures par jour d’éclairage, branché sur timer pour apporter suffisamment de lumière à vos plantes.

Si votre installation est optimale, les plantes devraient pouvoir se redresser au bout de 24 à 48 heures après leur placement sur le mur végétal. Et si tout se passe bien, vous devrez également apercevoir une nette croissance des racines au bout d’une semaine après la pose. Attendez les résultats au bout de 1 mois pour avoir un mur végétal d’intérieur optimal.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here