Avoir des plantes aromatiques pendant l’hiver

0
17
Plante médicinale

Que l’on ait la main verte ou pas, nous apprécions tous avoir des plantes à l’intérieur de notre maison, dans notre jardin ou sur notre balcon. Non-seulement celles-ci embellissent notre domicile mais elles ont également des vertus bénéfiques pour notre santé comme l’amélioration de la qualité de l’air lorsqu’elles sont placées en intérieur par exemple. D’ailleurs, de nombreuses études ont montré que prendre du temps pour s’occuper de ses plantes permet de se détendre et de réduire le stress causé par les tracas du quotidien. Au-delà des plantes classiques, les plantes aromatiques sont également très présentes dans les potagers ou bien plantées dans une grande jardinière sur le balcon des Français. Simples à faire pousser, ces petites plantes permettent à tous de donner de la saveur aux plats que l’on cuisine ou encore à se faire des infusions avec des herbes de qualité qu’on a planté soi-même, c’est à la fois pratique et satisfaisant. Cependant lorsque l’hiver arrive, les choses se compliquent pour les plantes fragiles qui ne supportent pas le gel ou même les températures basses. Alors comment continuer d’avoir des plantes aromatiques chez soi, même pendant l’hiver ?

Quelles plantes peuvent passer l’hiver dehors ?

Quand l’hiver arrive, on a tendance à vouloir mettre toutes ses plantes dans un cabanon ou dans le garage pour les protéger du froid et du gel, et c’est en effet un bon réflexe à avoir pour éviter que toutes vos plantes ne meurent. Cependant, certaines sont tout à fait à même de résister à cette saison et peuvent donc être laissées en pleine terre sans problème. Parmi ces plantes, on retrouve :

  • la sauge
  • le thym
  • le romarin
  • la ciboulette, à condition de recevoir assez de lumière
  • la menthe

Ces plantes aromatiques pourront donc passer l’hiver dehors et vous servir à donner du goût à vos soupes et potages durant toute la saison pour les plus tenaces, tandis que les autres perdront leurs feuilles pour mieux les retrouver quand les beaux jours feront leur apparition quelques mois plus tard. Pour ce qui est des autres plantes aromatiques comme le basilic, le cerfeuil ou encore le persil, l’idéal est de pouvoir les installer dans une véranda ou dans un endroit bien éclairé du garage afin que celles-ci puissent profiter à la fois de la lumière du soleil mais aussi de températures plus douces, tout en évitant à tout prix le gel.

Mettre en pot les plantes du jardin

Lorsque l’hiver approche et qu’il est temps de mettre les plantes du jardin dans des pots individuels ou dans des jardinières, l’essentiel est de faire bien attention de ne pas arracher toutes les racines, au risque de voir la plante dépérir petit à petit. Pour cela, l’astuce c’est d’arroser généreusement le pied de la plante qu’on veut sortir de terre et de patienter quelques minutes avant de sortir la plante délicatement avec une pelle à main. Le fait de bien humidifier la terre va permettre à celle-ci de ne pas trop accrocher aux racines de la plante pour éviter que celles-ci ne s’arrachent quand vous allez vouloir sortir la plante de terre. Avant de mettre vos plantes aromatiques dans des jardinières ou dans des pots individuels, remplissez celles-ci d’un mélange composé d’un tiers de sable, d’un tiers de terreau et d’un tiers de terre de jardin. Vous pourrez ensuite venir planter vos plantes aromatiques avant de les placer dans un endroit lumineux et à l’abri des courants d’air. Pour les maintenir en vie pendant toute la saison hivernale, pensez à les arroser de manière régulière.

Un bon allié contre les maladies hivernales

Nez bouché, gorge irritée, difficile d’échapper au rhume qui nous guette tous les hivers. Si les plantes aromatiques sont idéales pour donner du goût à tous nos plats, elles sont également un bon allié lorsqu’il s’agit de concocter des remèdes de grand-mère pour soigner un mauvais rhume, ou en tout cas en atténuer les symptômes désagréables. Le thym par exemple, fait partie des plantes dites “expectorantes”, qui permettent de fluidifier les sécrétions produites par le corps lorsque l’on est malade et donc de désencombrer les voies respiratoires, tout comme le pin ou l’eucalyptus. La menthe quant à elle dégage une odeur forte qui aide à dégager les sinus, on trouve d’ailleurs dans le commerce des mouchoirs parfumés à la menthe ou à l’eucalyptus. En cas de rhume ou de sinusite, vous pouvez donc mettre quelques feuilles de menthe ou des branches de thym dans de l’eau très chaude, que vous placerez dans un bol ou dans un saladier par exemple. Placez votre visage au-dessus du bol en couvrant votre tête avec un torchon ou une serviette. Au bout de deux à trois minutes, vous pourrez arrêter les inhalations. Répétez l’opération plusieurs fois par jour si nécessaire, et vous devrez rapidement sentir vos voies respiratoires se décongestionner pour vous permettre de pouvoir à nouveau respirer librement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here